top 10 erreur

L’emailing a la cote et fait partie des outils marketing les plus utilisés. Si beaucoup le pensaient dépassé ou “has been”, il a pourtant su faire ses preuves grâce aux avancées technologiques. Aujourd’hui, iest l’un des moyens les plus efficaces pour acquérir de nouveaux clients et les fidéliser.  

Cependant, méfiance : il n’est pas simple de mener à bien une campagne emailing. Pour vous aider à la réaliser, voici les 10 erreurs que nous vous conseillons d’éviter 

La base de données est absolument nécessaire pour mener une campagne d’emailing marketing, simplement puisque sans elle vous ne pourriez pas la faire. Mais encore faut-il qu’elle soit entretenue ! A quoi bon envoyer des emails si l’adresse est inexistante ou inactive ? S’assurer de la validité et de l’activité des adresses électroniques que vous possédez vous permettra un gain d’efficacité et de meilleurs résultats.   

Ensuite, nous vous conseillons de segmenter votre base de contactsLe but est d’envoyer l’email approprié au contact approprié Les contacts qui constituent votre CRM ont des profils sans doute très différents ; c’est pourquoi ne pas les différencier rendra vos mails beaucoup moins pertinents.  Les rassembler au sein de groupes homogènes vous évitera l’envoi de mails inutiles voire nuisibles si votre message va à l’encontre des besoins ou centres d’intérêts de votre abonné.   

A lire aussi : Comment segmenter sa base de contacts ?

Négliger le design

Effectivement, le design doit répondre à certaines exigences. D’abord, votre email doit être structuré, c’est à dire que le design doit être simple pour que le lecteur s’y retrouve facilement. Souvent, les emails sont constitués de blocs horizontaux, et leur largeur ne doit pas dépasser les 600 pixels pour être compatible avec n’importe quel type de messagerie. 

Au-delà de la structure, pensez aussi à adapter les couleurs. Elles contribuent à la première impression de votre lecteur et sont donc très importantes. Attention toutefois, les couleurs ont une signification et peuvent impacter positivement ou négativement le message que vous souhaitez délivrer. 

Enfin, les images contribuent également à l’aboutissement d’un design soigné. Ne pas en mettre serait une erreur puisqu’elles apportent une valeur ajoutée et apportent un meilleur visuel à vos campagnes.  

Ne pas personnaliser votre email

C’est peut-être l’élément le plus important. Humaniser ses échanges est devenu une priorité.  Si vous montrez à votre abonné que vous lui portez de l’intérêt, vous ferez la différence tout en permettant de créer une relation de confiance et en augmentant votre taux de conversion.  

Notez que les e-mails personnalisés ont un taux de clic supérieur de 14% et génèrent 10% de conversions supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable.  

Pour se faire, utiliser des jetons de personnalisation pour intégrer quelques-uns de ses éléments personnels, et ce dès l’objet du mail. Utilisez par exemple un jeton “Prénom” lorsque vous vous adressez à votre destinataire, ou un jeton “Nom de l’entreprise” qui sera automatiquement rempli grâce votre base de données.   

Attention toutefois à ne pas tomber dans l’extrême et à les utiliser raisonnablement, ou vous risquez de surprendre voire mettre mal à l’aise. 

L’envoyer au mauvais moment

La qualité de votre email contribue à la réussite de votre campagne, mais n’oubliez pas de prendre en compte d’autres éléments pourtant essentiels, comme l’heure d’envoiEn effet, l’envoi d’un même mail à des heures différentes donne des résultats très différents. 

Avec un petit peu de bon sens, on peut déjà éviter quelques erreurs comme faire partir une campagne d’emails le week-end, ou en toute fin de journée alors qu’il n’y a probablement personne dans les bureaux. Sinon, des études ont montré que le jour qui enregistre les meilleures performances est le mardi. Quant aux horaires, privilégiez la plage horaire 9h-11h en sachant qu’un pic se situe vers 10h et au retour du déjeuner vers 14h.  

Petit conseil supplémentaire : la fréquence d’envoi est également un facteur impactant. Il ne faut pas noyer vos abonnés sous les mails, mais il ne faut pas non plus trop espacer les périodes d’envoi.  Restez dans la mesure ! 

En dire trop

Un email ne doit pas faire perdre de temps à vos clients ou prospects, mais il doit être percutant. Pour se faire, privilégiez un texte court et direct. L’information essentielle ne doit pas être noyée dans la masse. Votre newsletter par exemple doit être agréable à lire et si elle est trop longue, vous risquez de voir votre contact se désabonner. 

Utiliser une adresse no-reply

Cette adresse s’apparente à celle-ci : « [email protected] ».  

Cela signifie que votre destinataire ne pourra pas répondre à cet email. L’utiliser risque de détériorer votre image puisque vous ne laissez pas de possibilité à l’échange, alors que là est l’intérêt de l’email.  Il y a donc de fortes chances que votre email ne soit pas ouvert. 

Même si elle peut vous faciliter le travail (puisqu’au lieu de répondre aux mails, vous incluez des formulaires), ne vaut-il pas mieux privilégier la satisfaction du client et espérer plus d’efficacité  

Pour finir, ellepeuvent impacter votre délivrabilité puisque ces messages arrivent souvent dans les SPAM 

Ne pas inclure de CTA

Certes, c’est déjà une bonne chose d’avoir attiré des prospects sur votre site, et la prochaine étape consiste à les convertir en leads, puis en client.  

Les Call-To-Action sont des boutons qui “appellent à l’action” et sont indispensables pour assurer une conversion.  Ils poussent à effectuer une action précise comme s’inscrire, télécharger, acheter etc…   Et peuvent prendre la forme d’un bouton, ou d’un visuel comme une image. S’il contient le bon message, au bon endroit, et que son design est adapté à votre marque, il vous assurera plus d’efficacité dans vos campagnes emailing et augmentera le trafic sur votre site.  

Ne pas le convertir pour les mobiles

Il est indispensable d’adapter vos emails aux mobiles lorsque l’on sait que 53% des emails sont ouverts sur un smartphone, et cette tendance ne fait qu’augmenter. Si vous voulez améliorer le taux de conversion de votre email, il doit être bien sûresponsivemais assurez-vous aussi par la suite que l’expérience d’achat sur mobile soit optimisée 

 

Ne pas le tester

Tout est prêt ? Votre email est optimisé et il ne reste plus qu’à l’envoyer ? Et bien armez-vous encore de patience si vous voulez éviter un flop. Pour s’assurer que tout est réellement ok, envoyez un email à une tierce personne ou à vous-même et testez-leVous pourrez voir s’il arrive bien dans la boite mail et non dans les spams, comment vos contacts vont le découvrir dans leur messagerie (c’est à dire l’objet et la pre-header), comment il s’affiche sur ordinateur et smartphone et ainsi éviter quelques erreurs qui auraient pu vous échapper. 

Ne pas analyser ses résultats

Si vous voulez éviter de refaire les mêmes erreurs, servez-vous des KPI (indicateurs de performance) pour évaluer efficacement votre campagne emailing.  

Les trois principaux KPI sont le taux de délivrabilité, le taux d’ouverture et le taux de clics. Bien d’autres indicateurs sont disponibles mais il n’est pas forcément pertinent de tous les utiliser. Confrontez-vous aux chiffres et apprenez de vos erreurs, vous ne serez que meilleur.  

Related Post

logo 5
A Propos

Notre agence de Communication & Marketing digital vous accompagne, vous conseille et établie une stratégie sur mesure pour répondre au mieux à vos besoins. Le tout au meilleur prix !

Copyright © 2019 Smart Brand
Besoin de nous écrire ?

BP 73717
54097 Nancy Cedex
France

fringilla non amet, Aliquam odio libero ipsum mattis tempus

Parlez-nous de votre projet

Vous avez besoin de conseil ? Parlez de votre projet avec un de nos experts Inbound Marketing. Ils seront ravis de vous aider à y voir plus clair. 

1
2
3