Comment faire une bonne campagne emailing ?

Comment faire une bonne campagne emailing ?

Vous souhaitez créer des campagnes d'emailing efficaces et qui convertissent, découvrez nos conseil et tips pour une campagne réussi !
Découvrez comment faire une bonne Campagne Emailing ?

Vous souhaitez réaliser une campagne d’emailing ou de mailling ? Vous avez raison car ça peut s’avérer une source de clients potentiels quand elle est bien réalisée. Cependant attention à ne pas en abuser mais aussi à penser au respect de la vie privée. 

Petit rappel sur ce qu’est une campagne d’emailing pour ceux qui n’auraient pas retenu leur leçon :

C’est tout simplement le fait d’envoyer des mails simultanément à un nombre plus ou moins important de destinataires. Les campagnes d’emailing peuvent prendre différentes formes avec divers objectifs :

  • Email de prospection client : convertir vos prospects en clients
  • Email de fidélisation client
  • Newsletter : diffusion d’actualités
  • Email automatique : ré engager un prospect qui n’aurait pas cliqué

Quelle que soit la finalité à atteindre, l’emailing s’avère être un moyen économique pour toucher un grand nombre de personnes. Il offre également de nombreuses possibilités de personnalisation et segmentation.

Pour optimiser votre campagne, vous allez devoir faire face à des enjeux de taille :

  • Choix pertinent des destinataires
  • Susciter l’intérêt des prospects
  • Inciter vos destinataires à passer à l’action

Ça vous parait compliqué ? Pas de panique ! Nous sommes là pour vous aider. 

Vérifier la délivrabilité de vos emails

Qu'est ce que la délivrabilité ?

La première étape, avant même de construire votre campagne d’emailing est de vérifier la délivrabilité de vos emails. C’est à dire de vous assurer que votre serveur de messagerie et que votre adresse email soient correctement configurés. Si ce n’est pas le cas vous risquez d’être considéré comme indésirable ou « SPAM ».

“Le spam, appelé en Français courrier indésirable, est une forme de communication non sollicitée, le plus souvent publicitaire”  Pour en savoir plus à ce sujet > Futura Tech

Rien de pire que d’investir du temps et de l’énergie dans la création d’une campagne d’emailing, pour atterrir dans la boite de courrier indésirable « SPAM », non ?

Il est important de mesurer le nombre de messages qui atteignent la boite de réception principale du destinataire. On appelle cela la délivrabilité, le but étant évidemment d’avoir un taux le plus élevé possible.

Un chiffre-clé : En France, en moyenne 50 et 70 % des emails envoyés sont identifiés comme étant des spams ! On ne dirait pas, mais c’est considérable quand on sait qu’en 2017, on estimait à 133,79 milliards le nombre d’emails routés. 

Attention aux spam

Pourquoi mes campagnes emailling finissent dans les SPAMS ?

Vous me direz mais comment est-ce possible ? Qu’est-ce qui définit si mon message atteindra ou non la boite de réception principale ? Avec le développement accru d’internet et des serveurs de messagerie, les utilisateurs étaient inondés de messages inutiles ou non sollicités; les serveurs de messageries ont donc mis en place des systèmes de filtres. Ces filtres permettent de définir la légitimité d’un email et s’il doit atteindre ou non votre boite de réception principale.

Quels sont ces filtres et comment vont-ils analyser vos messages ?

  • Les blacklists : elles vont vérifier si votre adresse email ou votre domaine d’expédition est dans une liste d’indésirables.
  • Vérification de votre identité via votre clé DKIM ou votre SPF : ce filtre permet la vérification d’une possible usurpation d’identité et/ou l’altération de votre message entre l’envoi et la réception
  • Score de réputation : le score attribué à un expéditeur spécifique – c’est en fonction de celui-ci que le message tombe en spam
  • Règles de l’utilisateur : en fonction des antécédents avec l’utilisateur, s’il a déjà spammé l’expéditeur de lui-même par exemple.
Mail Tester

Comment éviter de finir dans les SPAMS ?

Pour éviter le spam, voici 4 éléments déterminants qui vous permettront de garantir la bonne réception de vos messages :

  • Votre réputation
  • La qualité du ciblage de vos contacts
  • Le contenu et l’aspect du message
  • La fréquence et la pertinence des emails

C’est le moment d’être attentif : petite astuce

Vous voulez tester votre score et votre délivrabilité ? Il vous suffit d’aller sur mail-tester.com puis d’envoyer un email sur le mail de test qui vous sera communiqué. Vous obtiendrez un score sur 10 et vous découvrirez si vos emails risquent d’atterrir dans les spams de vos contacts.

Attention : lors du test, évitez d’envoyer « test » dans le message ou l’objet de votre email. Vous pourriez automatiquement finir en spam.

Configurer votre DKIM ou votre SPF

Que signifie SPF (Sender Policy Framework) ?

Vous avez sûrement déjà reçu des email semblant provenir de votre banque ou d’une grande compagnie de cartes bancaires mais qui étaient faux. Les spammeurs peuvent en effet falsifier l’adresse d’expédition pour envoyer ce genre de messages. C’est là que le SPF (pour « Sender Policy Framework ») intervient. C’est un système de validation qui permet aux services de messagerie (comme Gmail, Yahoo, etc.) de vérifier si un message qui leur parvient a été envoyé depuis un serveur autorisé. En se basant sur l’adresse IP utilisée lors de l’envoi ainsi que sur les enregistrements DNS de votre nom de domaine, ces services peuvent déterminer si le serveur qui les a contactés est autorisé à le faire. Si le message provient d’un serveur non-autorisé, il sera marqué comme spam pour ne pas leurrer le destinataire !

Que signifie DKIM (Domain Keys Identified Mail) ?

DKIM est l’acronyme de « Domain Keys Identified Mail » en anglais. Il s’agit donc d’une méthode d’authentification de cryptage utilisée par de nombreux fournisseurs de services pour savoir si le message provient d’un système autorisé. Il empêche ainsi les spammeurs de se faire passer pour des entités légitimes. 

Comment marche le DKIM ?

DKIM permet d’ajouter une signature à l’entête (là où se trouvent toutes les caractéristiques du message) de chaque message envoyé. Cette signature est propre à votre domaine, elle est générée par une clé privée. La clé publique qui y correspond est ajoutée à votre domaine, dans un enregistrement DNS. Quand un serveur de réception (Gmail, Hotmail, ou n’importe quel serveur d’entreprise par exemple) reçoit votre message, il vérifie la clé publique pour déterminer si votre clé privée à été utilisée pour générer la signature du message. Si cette clé privée n’est pas utilisée, le message est alors considéré comme une tentative de phishing ou de spam.

Je vous invite à découvrir cette article de notre partenaire Mailjet, qui traite du sujet > Dkim.

Ciblage et qualification de vos Prospects ou Clients

L’importance de qualifier vos prospects / clients

Une campagne emailing aura beaucoup plus de chance de réussir si elle est adressée aux bonnes personnes. Cela vous paraît anodin ? C’est pourtant essentiel pour vous assurer du succès de votre campagne. En effet, un message adressé à la mauvaise cible à très peu de chance d’aboutir et fera baisser votre taux d’ouverture.

Comment qualifier ses prospects / clients ?

Lorsqu’il s’agit de vos clients, rien de plus simple : il vous suffit par exemple de les classer par centre d’intérêt (ex: Articles de sport, Vêtements pour Hommes, Vêtements pour Femmes). Si vous vous adressez à des prospects, vous pouvez les qualifier via vos différents canaux d’acquisition et en adaptant vos méthodes d’acquisition (ex: on vous déconseillera d’avoir un seul formulaire d’abonnement à votre mailing liste pour tout votre site et vos réseaux). Il ne serait pas pertinent de proposer vos produits ou services à n’importe quel contact de votre base de données. 

Précision du fichier et actualisation des données

La qualité de votre fichier de contacts est déterminée par sa précision. En effet, plus il est précis et plus vous aurez de chances de joindre votre interlocuteur et de l’inciter à passer à l’action. Saviez-vous que votre base de données de contacts se dégrade de 20% à 30% par an ? Voilà pourquoi il est important de l’actualiser régulièrement pour faciliter la prise de contact avec vos clients et prospects. Un destinataire n’a ouvert aucun de vos derniers emails ? Posez-vous les bonnes questions ! Un changement de poste ? De coordonnées ? La fermeture de son entreprise ? Rectifiez et tenez toutes vos informations à jour pour vous assurer une pleine efficacité.

A l’occasion d’un autre article, nous traiterons des techniques pour acquérir et segmenter vos prospects et clients.

Maximiser votre taux d'ouverture

Être clairement identifiable

La première étape pour maximiser votre taux d’ouverture est de forcer l’attention du destinataire et d’utiliser un nom d’émetteur ou d’expéditeur clairement identifiable. Il faut se poser la question : comment est-ce que je veux être identifié par le destinataire de mon email ? Quel rôle veux-je incarner pour que mon discours soit le plus impactant possible ?

Le nom de votre entreprise, le vôtre, un nom fictif, vous avez le choix !

Le tout est d’instaurer un climat de confiance avec votre destinataire. Se rendre identifiable auprès de lui va vous permettre de réduire la barrière virtuelle et d’humaniser le contact.

Misez tout sur un objet et un preheader impactant

Après avoir un peu plus gagné la confiance de votre destinataire, il faut retenir son attention grâce à un objet percutant. D’après les définitions du marketing : “Le concept de preheader utilisé dans le cadre des stratégies d’optimisation des campagnes d’email marketing désigne un texte qui s’affiche à la suite de l’objet du message dans la file d’attente des emails en boite de réception. Il est alors utilisé comme texte complémentaire pour favoriser l’ouverture du message sans forcément que le texte apparaisse à l’ouverture du message.”

Mais pourquoi cette petite phrase de 30 à 50 caractères est-elle aussi importante ?

Construire un bon preheader est l’une des caractéristiques essentielles pour développer le taux d’ouverture de vos messages. C’est à dire que plus votre objet est créatif et impactant, plus vous avez de chances de vous démarquer de vos concurrents. Eh oui ! Comme tout le monde, les destinataires de vos messages reçoivent des dizaines de mails par jour. L’objet permet ainsi une sélection rapide des contenus pertinents pour le destinataire. Vous n’aurez que quelques secondes pour retenir son attention et le convaincre d’ouvrir votre email. Il doit donc être particulièrement clair et cerner, en quelques mots, le sujet et les objectifs du message.

Voici trois éléments essentiels à toujours garder à l’esprit lors de la création d’un preheader :

  • Attirer l’attention du destinataire
  • Le convaincre par la raison ou l’émotion
  • Le pousser à agir

Il est important qu’il s’adapte à chaque campagne : n’utilisez pas le même préheader pour toutes vos campagnes ! Pensez personnalisation et choisissez un préheader en lien avec votre contenu.

Attention au nombre de caractères que vous utilisez ! La rédaction doit se situer entre 30 et 50 caractères. Au-delà, votre message risquerait d’être tronqué. Vous imaginez bien le résultat si votre message d’accroche est coupé au milieu ! Ce sera au mieux comique et au pire, votre email passera à la trappe comme beaucoup d’autres. Il est donc nécessaire de créer un message clair et percutant afin de pousser le destinataire à agir.

Rendez votre email attrayant et personnel

La dernière étape de la création pour booster votre campagne d’emailing, c’est le look et le fond du message que vous envoyez.

C’est un peu vague vous ne trouvez pas ? Ne bougez pas, on vous donne les dernières clés pour convertir vos prospects en clients et fidéliser vos clients ! L’ouverture de votre email était la première étape, on peut dire que le plus dur est passé. Maintenant, l’enjeu est de maintenir l’intérêt des lecteurs. En effet, il faut les pousser à s’intéresser au contenu de votre message mais aussi à vous ou votre marque ! Pour ça votre contenu doit être clair et structuré. Votre message doit bien sûr être concis, parce que trop de texte, c’est ennuyant.

Pensez à incorporer des call-to-action et des offres promotionnelles pour attirer l’attention de vos lecteurs. N’hésitez pas à donner encore plus d’impact à votre offre : créez l’urgence ! L’effet de votre promotion sera décuplé si vous mettez en avant une durée limite de validité associée à une offre spéciale. Le contexte éphémère et exceptionnel de votre remise va inciter vos prospects et clients à agir au travers d’un sentiment d’urgence.

Au-delà du contenu du message, ne minimisez pas l’impact du design sur la prise de décision d’un prospect ou d’un client. Rendez votre email dynamique et agréable à regarder, mais surtout personnalisez-le ! Objectif ? Créer une relation privilégiée entre votre entreprise et votre prospect / client. Aujourd’hui, nommer son client ne suffit plus ! Les clients recherchent une personnalisation pour l’ensemble de leurs échanges : une véritable expérience personnalisée.

On espère que cet article vous aidera si vous avez besoin d’une agence de communication pour gérer vos campagnes n’hésitez pas à nous contacter.

Laissez nous un message !

A propos de L'agence

Notre agence de Communication vous accompagne, et vous conseille au quotidien. Nous sommes là pour vous guider dans la Jungle du Web ! Le tout au meilleur prix.

Articles Récents

Suivez nous sur Facebook

Notre dernier Webinar